woman in black brassiere holding black ceramic bowl

Beaucoup de femmes peuvent ne pas être satisfaites de l’apparence de leurs seins, parce qu’ils sont trop petits, ou asymétriques, ou parce qu’après un amaigrissement, une grossesse ou au fil du temps le sein peut avoir perdu du volume et de la forme.
Dans tous ces cas, la chirurgie plastique peut être utilisée, et en particulier l’opération d’augmentation mammaire, qui permet d’augmenter le volume et d’améliorer l’aspect du sein en fonction des besoins de la patiente.
Dans le cas d’une augmentation mammaire, des prothèses en silicone sont insérées derrière chaque sein pour augmenter le volume du sein, qui peut avoir différentes formes et tailles.

Indications de l’augmentation mammaire ?

  • Poitrine trop petite (hypoplasie mammaire)
  • Après la grossesse et l’allaitement, le sein a perdu du volume.
  • Les seins sont différents les uns des autres (asymétrie mammaire)
  • Le volume et la forme des seins ont changé suite à l’amincissement.

Quand l’opération peut être effectuée

L’augmentation mammaire est une intervention individuelle qui varie d’un patient à l’autre. Chaque cas est unique et spécial, et sera traité par le chirurgien esthétique avec la plus grande compétence en fonction des besoins et des caractéristiques individuelles. Il n’est donc pas nécessaire de comparer la situation personnelle avec celle d’autres personnes qui ont subi ce type d’opération. L’augmentation mammaire peut être pratiquée à tout âge, les seins ayant terminé leur développement. Voir les principales questions et réponses sur l’augmentation mammaire.

Implants mammaires pour l’augmentation mammaire

Les implants mammaires sont généralement constitués d’une enveloppe en silicone qui contient à son tour le gel de silicone. Il est également possible d’utiliser des prothèses remplies d’hydrogel, de solution saline (eau salée) ou d’autres substances, tandis que certains implants peuvent être recouverts de polyuréthane. L’important dans ces cas est de garantir la qualité du gel, qui doit être hautement cohésif, afin d’éviter la dispersion du silicone en cas de rupture de la prothèse elle-même. La forme de la prothèse peut être de deux types : ronde ou anatomique, de forme ovoïde, très similaire au sein naturel car le volume au sommet est flou. Les implants mammaires anatomiques empêchent le remplissage excessif de la partie supérieure du sein.
Évidemment, le choix entre les deux modèles est discuté lors de l’examen préopératoire.

L’examen préopératoire d’une augmentation mammaire

La visite chez le spécialiste consiste à analyser votre poitrine et la qualité de votre peau, en vous demandant quelles sont vos attentes. Ensuite, après avoir mesuré en détail votre poitrine et votre poitrine, nous choisirons le type de prothèse et la technique d’intervention la plus adaptée. Il se peut que vous ayez besoin d’effectuer une mastopexie (tirez-la vers le haut) si vous êtes en présence d’une ptose mammaire.

Intervention

L’intervention est nécessairement réalisée sous anesthésie générale. La durée varie d’une heure à une heure et demie. Généralement, le patient reste à l’hôpital un jour et une nuit.

Les prothèses peuvent être implantées par une incision pratiquée dans l’aréole, le sillon sous-mammaire ou l’aisselle. Après l’intervention, le patient reçoit un soutien-gorge élastique et deux drains à vide, un de chaque côté.

Malheureusement, l’apparence de la cicatrice n’est pas prévisible avant l’opération, mais si l’opération a été effectuée correctement, elle aura tendance à être presque imperceptible avec le temps, surtout si elle est située dans l’aréole.

Après l’opération

Le lendemain de l’opération, les drains sont généralement enlevés, puis une thérapie antibiotique et antidouleur d’une durée de 6 jours est commencée. La plaie est recouverte d’un pansement pendant environ 15 jours. La reprise de l’activité professionnelle normale est généralement possible après 10-15 jours, alors que pour reprendre le sport il faut attendre un mois ; les saunas et les lampes de bronzage (au moins si elles sont dirigées sur la plaie) sont à éviter pendant environ 3 mois.

Effets locaux à court terme : complications immédiates

L’hématome est une complication rare, qui peut survenir dans 1 % des cas (habituellement dans les 24 premières heures) et qui se manifeste par une douleur soudaine et croissante. Si l’hématome est important, il doit être évacué pour réduire l’incidence de contracture capsulaire. Tout comme l’hématome, le sérome peut augmenter le risque de contracture capsulaire et la possibilité d’un mauvais positionnement des implants prothétiques anatomiques. Infection Il s’agit d’une complication courante à chaque intervention chirurgicale. Dans ce cas, la présence d’une prothèse rend l’infection plus difficile à contrôler et implique généralement le remplacement de l’implant.

Taper sur google.fr augmentation mammaire avant après et vous en saurez plus sur le sujet !

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code