liposuccion-de-muscle

La culotte de cheval

La culotte de cheval est un excès de graisse situé sur les jambes ou les hanches, sur le côté des fesses.

La graisse de la culotte de cheval est gênante et inesthétique, elle entrave la marche normale et rend difficile la recherche de vêtements adaptés, notamment les jeans. Ils constituent également un risque pour la santé, comme tout excès de graisse, et ils touchent souvent des personnes déjà sujettes au diabète, aux maladies coronariennes et auto-immunes et à d’autres pathologies.

Le problème avec la graisse est qu’il n’y a pas de solution miracle. Une mauvaise coupe de cheveux peut être facilement corrigée par un bon styliste, les lèvres, les paupières ou les rides sont résolues par un traitement cosmétique rapide et facile, cependant, il n’existe pratiquement aucune méthode pour se débarrasser de la culotte de cheval autre qu’une combinaison de régime et d’exercice ou une chirurgie esthétique, mais pas aussi mineure.

En savoir plus aussi sur : https://www.lausannebondyblog.ch/pourquoi-les-femmes-ont-elles-des-seins

L’une des options est la chirurgie. On parle de la liposuccion pour tout le corps. Les procédures cosmétiques visant à éliminer la culotte de cheval combinent généralement une liposuccion et une remise en forme. La liposuccion permet d’éliminer l’excès de graisse, mais après l’intervention, il est probable qu’il y ait un certain relâchement de la peau. Avec la croissance de la graisse, la peau sera étirée afin de la maintenir et devra être repliée. La liposuccion des joues et la liposuccion des bras avant et après l’opération sont des techniques souvent pratiqué dans la chirurgie esthétique.

La chirurgie seule ne résoudra pas définitivement le problème de la culotte de cheval, car elle peut revenir. Il est donc nécessaire d’apporter des changements au régime alimentaire et au mode de vie en général – des changements qui incluent toutes les méthodes alternatives à la chirurgie.

Se débarrasser de la graisse de la culotte de cheval demande du dévouement et de la persévérance. Il est parfois utile de travailler avec un partenaire ou d’engager un coach qui poussera la personne à traverser sa crise de motivation.

Un changement des habitudes alimentaires est, bien sûr, essentiel. La graisse de notre corps provient de la graisse de notre alimentation, c’est donc la première chose à éliminer du régime. Cela inclut non seulement les viandes grasses, les produits fromagers, les aliments frits, mais aussi les aliments à forte teneur en sucre. Le poisson gras tel que le saumon est très sain car il contient l’acide gras oméga-3 bénéfique, mais il constitue également une source importante de graisses et devrait peut-être être remplacé par des compléments. N’oubliez pas aussi que si tout ça c’est trop, je vous suggère d’opter pour la liposuccion en Tunisie où le prix est en dinar.

L’autre chose à éviter, ce sont les glucides. Vous devez les prendre en plus petites quantités et les éviter l’après-midi et le soir.

L’exercice physique est un autre élément essentiel pour perdre du poids et de la graisse. Lorsque la culotte de cheval commence à fondre grâce à un régime alimentaire approprié, il faudra la stimuler en marchant, en faisant du jogging et en pratiquant des exercices tels que les squats, les fentes ou la musculation par zones. Un programme d’exercices cardiovasculaires accélérera le processus de combustion des graisses et le métabolisme.

La routine peut commencer avec seulement 20 minutes par jour et progressivement, à mesure que le corps devient plus actif et plus tonique, elle devrait inclure au moins 30 ou 40 minutes.

Il est important de ne pas abandonner le régime et l’exercice dès que les premiers résultats se font sentir. Les graisses de notre culotte de cheval sont persistantes et reviennent facilement ; il est donc nécessaire de continuer à mener une vie active et saine. C’est pourquoi la liposuccion pour homme avant et après l’opération est une bonne option.

Pourquoi choisir la WaterLipo pour les cuisses ?

La réponse est simple. Si vous pouvez améliorer l’image que vous avez de vous-même en éliminant la culotte de cheval indésirable, cette intervention facultative est faite pour vous. Vous aurez de meilleurs vêtements, une plus grande confiance en vous, une peau plus ferme et une forme plus jeune. Ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles nos patients choisissent de subir une réduction des cuisses. Le WaterLipo réduit le tour de cuisse, lisse les bourrelets et rétablit les proportions du corps. Sait-on jamais, la liposuccion bosse de lion peut être aussi soigner par cette technique qui est la WaterLipo.

Quelle est la procédure ?

La procédure WaterLipo, simple et sûre, est réalisée dans notre cabinet sous anesthésie locale. Les patients restent éveillés et alertes. Tout d’abord, la peau est anesthésiée et de petites incisions sont pratiquées dans les zones appropriées. Grâce à un léger jet d’eau, la graisse est littéralement éliminée. La canule à jet d’eau ne fait que 3 mm de large. Comme elle est très petite, la cicatrisation n’est pas un problème. La procédure dure environ une heure et les patients quittent le cabinet avec une confiance renouvelée.

La culotte de cheval est un autre terme pour désigner l’extérieur des cuisses. De grandes poches de graisse se trouvent souvent dans cette zone et, en tant que telles, peuvent faire paraître les cuisses extérieures plus larges et plus saillantes. Ainsi, le haut des cuisses peut paraître plus large que les hanches.

La culotte de cheval est également une zone du corps qu’il est difficile de cibler avec un régime alimentaire sain et un programme d’exercices. Cette zone peut s’aggraver avec le temps, à mesure que nous vieillissons et que notre métabolisme commence à ralentir. Par conséquent, il s’agit souvent d’une zone du corps très désagréable.

La liposuccion est une solution très efficace pour les personnes qui n’ont pas réussi à perdre leur culotte de cheval grâce à un mode de vie sain. La liposuccion est capable d’éliminer la graisse tenace, tout en vous laissant une silhouette féminine.

Vous devez également avoir un IMC inférieur à 30. Pour des raisons de santé, nous ne pouvons pas proposer cette intervention aux personnes ayant un IMC supérieur à 30, car le risque de complications est trop élevé. Vous devez également être âgé de 18 ans ou plus et être non-fumeur ou pouvoir arrêter de fumer au moins deux semaines avant l’opération et pendant toute la période de convalescence. Vous devez avoir des attentes raisonnables quant aux résultats de l’opération.

Contrairement aux autres méthodes de liposuccion, la lipo PAL n’implique pas l’utilisation de la chaleur. Cela signifie qu’il évite tout dommage externe et interne dû à la chaleur, ainsi que les signes caractéristiques de la liposuccion, comme les ondulations de la peau.

La lipo PAL consiste à injecter dans la partie externe des cuisses une perfusion d’une solution contenant un anesthésique local et un vasocontracteur. Cela permet non seulement d’assouplir la graisse, mais aussi de réduire les risques de saignement, d’hématome et de gonflement.

Ensuite, une liposuccion assistée par énergie est utilisée pour aspirer les globules graisseux. Cela permet de ne pas endommager le réseau stromal et les vaisseaux sanguins, ce qui réduit le risque d’hématomes. Une canule vibrante est ensuite utilisée pour s’assurer que les cellules graisseuses sont séparées de la structure du tissu conjonctif. La dernière étape est la redistribution, au cours de laquelle la graisse restante est égalisée et déplacée vers d’autres zones sans être réinjectée, laissant l’extérieur des cuisses profilé et lisse.

Vous devrez prendre au moins deux à trois jours de repos pour vous remettre complètement. Vous devez éviter tout exercice physique intense pendant au moins deux semaines. Après ce point, vous pouvez reprendre des exercices légers. Vous pouvez reprendre vos activités quotidiennes normales après un total de six semaines.

Il vous sera demandé de porter un vêtement de compression autour des hanches. Cela contribuera à accélérer la période de récupération en réduisant le gonflement, et à maintenir vos cuisses dans la meilleure forme possible. Vous devrez porter le vêtement de compression pendant trois semaines à tout moment, sauf pour vous baigner. Ensuite, vous devrez porter le vêtement de compression pendant trois semaines supplémentaires, mais uniquement pendant la journée. 

Comment se déroule une liposuccion des cuisses ?

La liposuccion des cuisses est une intervention chirurgicale généralement réalisée sous anesthésie générale, mais parfois sous anesthésie locale (s’il s’agit d’une petite zone à traiter). Elle dure entre 1 et 2 heures et nécessite une nuit d’hospitalisation.

La liposuccion des cuisses est réalisée avec des canules très fines (3 à 4 mm), aux extrémités arrondies. Cela garantit une aspiration à la fois précise, contrôlée et profonde.

Il faut noter qu’en raison de leur élasticité cutanée particulièrement fragile (la peau de ces zones est moins élastique et donc plus sujette au relâchement), la face interne et postérieure des cuisses doit être traitée avec parcimonie. En fait, une aspiration inégale ou excessive peut entraîner un relâchement assez visible de la peau.

La liposuccion des cuisses est souvent associée à la liposuccion des genoux. Elle peut également être accompagnée d’un lifting des cuisses pour un résultat plus harmonieux et optimal.

Suivi chirurgical de la liposuccion des cuisses 

Après une liposuccion des cuisses, des œdèmes (gonflements) et des ecchymoses apparaissent généralement, qui disparaissent après quelques semaines. En fonction de la quantité de graisse aspirée, le patient peut se sentir fatigué pendant les premiers jours suivant l’opération.

La douleur est légère et supportable, et de simples analgésiques suffisent à la soulager. Des anticoagulants sont souvent prescrits pour éviter tout risque de thrombose veineuse (phlébite).

En ce qui concerne les soins postopératoires, il est très important de porter une culotte adaptée pendant 3 semaines à un mois, jour et nuit, pour faciliter la cicatrisation et optimiser le résultat final. Ce slip doit être porté jour et nuit, sauf sous la douche.

Les bains doivent être évités pendant les premières semaines. Toutefois, les douches sont autorisées dès le lendemain de l’opération.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code