Prothèses mammaires

Les implants mammaires les plus courants sont constitués d’une coque en silicone, qui est également remplie d’un gel de silicone. Dans de rares cas, des implants revêtus de polyuréthane peuvent être utilisés.

Le Docteur Riccardo Marsili spécialiste en augmentation mammaire n’utilise que les prothèses Allergan Natrelle de nouvelle génération remplies d’un gel hautement cohésif qui élimine le risque de diffusion et donne une sensation naturelle au toucher.

Les implants mammaires ont différents degrés de projection : bas, moyen et haut. L’innovation la plus récente est représentée par les prothèses à profil haut, adaptées aux femmes qui veulent une grande projection et qui ont une paroi thoracique étroite.

En plus des prothèses rondes classiques, il existe aussi des prothèses anatomiques, de forme légèrement ovoïde, avec une nuance graduelle de volume dans la partie supérieure ; cette forme, semblable à celle du sein naturel, permet d’obtenir un résultat très naturel et d’éviter un remplissage excessif du pôle supérieur du sein.

Cependant, l’évolution technologique des implants mammaires est constante et le choix du type d’implant doit être discuté avec le chirurgien lors de la visite préopératoire, afin de choisir la solution la plus appropriée pour chaque patiente.

Les incisions pour la mastoplastie additive peuvent être faites à trois endroits. Le type d’incision est décidé lors de l’examen préopératoire en fonction de la technique requise, du type de prothèse et des besoins du patient :

Dans le sillon sous-mammaire

C’est le choix privilégié lors de l’utilisation de prothèses anatomiques. La glande mammaire n’est pas touchée, car vous glissez sous elle, sans la toucher. Les cicatrices dans le sillon deviennent presque invisibles après peu de temps.
Autour de l’aréole (périaréolaire) (moitié inférieure)

Les cicatrices autour de l’aréole, dues à la différence de couleur de la peau, deviennent pratiquement invisibles après peu de temps. Dans ce cas, une incision dans la glande mammaire est nécessaire, car elle doit être pratiquée en dessous.
Dans la région axillaire

La voie d’accès axillaire est la forme d’incision la moins courante dans une chirurgie d’augmentation mammaire. Il n’est choisi que dans certains cas, à la discrétion du chirurgien.

Voir : https://www.kivupress.info/cest-quoi-le-brazilian-butt/

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code