Je veux une nouvelle poitrine

La mastoplastie additive est une intervention chirurgicale qui vise évidemment à améliorer l’apparence du sein en augmentant sa taille. La mastoplastie additive peut (et doit) être associée à une mastopsie face à un sein dont le mamelon est placé sous la gorge sous-mammaire.

Comment le chirurgien esthétique travaille ?

L’abord de l’incision cutanée est variable, plus fréquente par une petite incision placée dans le sillon sous-mammaire, elle peut se faire dans la cavité axillaire, ou au bord de l’aréole. Au cours de cette intevrento sont placés des prothèses (généralement en silicone ou en solution saline), de taille et de forme appropriées pour obtenir le résultat souhaité ; elles peuvent être placées, selon l’évaluation du chirurgien et les souhaits du patient, sous le muscle pectoral (et dans ce cas on parle de mastoplastie additive sous-musculaire), une partie de la prothèse sous le muscle pectoral et le reste de la prothèse placée sous la glande (mastoplastie additive double plan), ou au-dessus du muscle, créant la poche entre le muscle pectoral et la glande mammaire additive hypoplasmique (mastoplastie additive subglandulaire). Quelle que soit la variante de l’intervention, l’anesthésie générale est privilégiée.

PHASE POST-OPÉRATOIRE
A la fin de l’opération, vous portez (directement en salle d’opération) un soutien-gorge spécifique pour les activités sportives pendant environ un mois. Habituellement, il y a un léger gonflement pendant 3-4 semaines. La sensibilité du mamelon sera altérée (augmentation ou diminution) pendant plusieurs mois.

RÉSULTATS
Les résultats obtenus lors d’une mastoplastie peuvent être considérés comme permanents, sauf pour le vieillissement naturel du sein et la nécessité de remplacer les implants mammaires. La qualité de la dernière génération de prothèses a considérablement allongé la durée de la même, actuellement, la période considérée comme appropriée pour le remplacement est d’environ 10-15 ans après l’insertion.

LES COMPLICATIONS LES PLUS FRÉQUENTES APRÈS CETTE OPÉRATION
Les complications les plus courantes qui peuvent survenir lors d’une chirurgie de mastoplastie sont : contracture capsulaire (durcissement des tissus autour de la prothèse), infection avec nécessité immédiate d’enlever la prothèse infectée, hématome, sérome, cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes, perte temporaire de sensibilité du mamelon, ondulation (irrégularités cutanées superficielles), douleur persistante, incapacité à allaiter, rupture de la prothèse (habituellement complication tardive). Dans l’entretien pré-intervention avec le chirurgien, il faut également mentionner les rares risques majeurs de la chirurgie, non spécifiquement liés à la mastoplastie additive : thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire, complications liées à l’anesthésie, hémorragie avec nécessité de pratiquer une transfusion.

Augmentation mammaire pour ou contre ?

Les procédures de mastoplastie additive sont parmi les plus pratiquées, tant en Italie que dans le reste du monde. Les raisons qui poussent les femmes à choisir cette intervention changent d’une femme à l’autre, mais normalement elles se divisent entre raison, psychologie et esthétique.

Cependant, comme il s’agit d’une opération réelle, qui implique une anesthésie, il est important d’être sûr à 100% avant de prendre la décision de subir une mastoplastie. Voyons ensemble comment choisir d’être ou non en dessous et les avantages et les inconvénients.
Mastoplastie additive

Cette chirurgie esthétique consiste à augmenter la circonférence et le volume du sein. Elle s’effectue sous anesthésie ou sous anesthésie totale et consiste en l’insertion d’une prothèse sous le muscle pectoral, ce qui permet d’augmenter le volume du sein d’au moins une taille. Il s’agit de la même procédure utilisée pour la reconstruction mammaire en cas d’ablation causée par le cancer du sein.

Dans quels cas la chirurgie n’est-elle pas recommandée ?

La réallaitement n’est pas un geste à sous-estimer : tout changement d’apparence physique a des conséquences psychologiques pour la personne qui en souffre. Selon une étude menée par la revue américaine d’épidémiologie, le risque de suicide chez les femmes ayant subi une mastoplastie additive pour des raisons esthétiques est 3 fois plus élevé. Il est toujours recommandé d’avoir recours à un psychologue pour gérer au mieux l’intervention.
Certains des cas dans lesquels il n’est pas recommandé de recourir à la chirurgie sont :

Fragilité psychologique : dépression, déséquilibres alimentaires, automutilation. Changer son apparence physique pour renforcer son estime de soi, c’est comme se cacher derrière un doigt.

Réaliser un souhait des autres : les jugements masculins vous donnent des complexes, votre partenaire vous a-t-il dit clairement qu’il aimerait que vos seins soient plus gros ? Ce sont des raisons qui peuvent affecter votre estime de soi et vous amener à envisager une plastie mammaire.

Limite d’âge : en raison des risques associés à l’anesthésie, il est fortement déconseillé de pratiquer ce type d’opération après 50 ans.

Raisons esthétiques : pour corriger un échec ou une diminution du volume du sein après une grossesse ou une forte perte de poids, pour harmoniser des seins de taille inégale, pour améliorer l’apparence et le volume d’un très petit sein.

Raisons de la reconstruction : après une amputation chirurgicale due, par exemple, à un cancer.

Conditions préalables essentielles ? Soyez en bonne santé, tant physique que psychologique, et soyez réaliste : n’oubliez pas qu’une fois reconstruites, vos seins ne seront pas parfaits !

Avant de faire le grand pas :

Avant de vous faire poser des implants mammaires, il est important de bien choisir votre chirurgien : il doit pouvoir approuver (ou rejeter) votre décision et vous rassurer en répondant à toutes vos questions, même les plus petites : comment se déroule l’intervention ? Quelle anesthésie choisir ? Comment se déroulera la convalescence ? Quels sont les risques postopératoires ? A quels résultats pouvez-vous vous attendre compte tenu de votre morphologie et de l’élasticité de votre peau ?

Après le premier rendez-vous, vous aurez une période de réflexion : pendant ce temps, n’hésitez pas à contacter votre chirurgien pour répondre à toutes vos questions

La poitrine, symbole par excellence de la féminité, de l’harmonie, de la sensualité

La mastoplastie additive est une opération particulièrement délicate car parmi toutes les particularités anatomiques du corps féminin, la forme du sein exprime une importance prédominante : la zone purement esthétique est associée à celle qui est la plus intimement liée à la féminité. La femme cherche non seulement l’harmonie de ses formes, mais aussi un équilibre et une correspondance entre son corps et son idéal de féminité. Lorsque le sein ne se conforme pas à ses paramètres les plus intimes de sensualité, il se sent mal à l’aise et embarrassé, souvent accompagné d’un sentiment d’inadéquation. Lorsqu’une femme subit une chirurgie esthétique du sein, elle le fait essentiellement pour elle-même, pour découvrir ou redécouvrir le sentiment de sécurité et de bien-être que seule l’auto-satisfaction peut apporter.

Mastoplastie additive : augmentation mammaire

La vidéo-endoscopie de la mastoplastie d’augmentation axillaire est la procédure la plus avancée techniquement disponible pour l’augmentation mammaire. Pour obtenir un résultat aussi extraordinaire, le Dr Santanchè a conçu et construit l’instrumentarium spécialement conçu pour opérer facilement par une petite incision pratiquée dans une ride du câble axillaire en utilisant la vision endoscopique. Certainement la moins utilisée en raison de la plus grande difficulté technique, cette voie est aujourd’hui la plus avancée techniquement et technologiquement, avec le plus haut niveau de résultats et l’absence totale de cicatrices sur les seins ou qui peut facilement conduire à une intervention de mastoplastie additive.

admin1962

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code