woman in white training bra scratching her back

Abdominoplastie

 

Description de l’intervention

Une possibilité qui est souvent évoquée par le chirurgien plasticien est celle de devoir traiter un abdomen qui a perdu sa conformation naturelle à la suite de changements répétés du poids et du volume de l’abdomen, suite à une grossesse ou à une autre perte de poids.

Les progrès continus réalisés ces dernières années dans l’amélioration des techniques d’abdominoplastie ont permis de réduire considérablement le temps de récupération après une mini-abdominoplastie (sans repositionnement du nombril) et une abdominoplastie avec repositionnement du nombril et duplication simultanée des muscles abdominaux droits.

Les couches de la paroi abdominale sont divisées en :

1) plan de surface composé de la peau et du tissu adipeux

2) plan de musculo-aponévrose ;

3) plan rétromusculaire profond.

Techniques chirurgicales

Diverses techniques chirurgicales ont été adoptées au fil des ans pour le traitement des imperfections et des altérations anatomiques et fonctionnelles de l’abdomen.

Voir :

La peau abdominale supra ombilicale est décollée à la limite inférieure du sternum (apophyse xiphoïde) en interne et aux arcs costaux latéraux.

Le nombril est détaché de sa position précédente, remodelé dans sa forme et repositionné de manière à retrouver une position plus naturelle et agréable.

Voir aussi : https://theoueb.com/site-14644-docteur-riccardo-marsili

La partie inférieure de l’excès de peau et de graisse est enlevée de manière à ce que la cicatrice qui en résulte puisse être facilement recouverte par des vêtements et finisse par coïncider avec l’un des plis cutanés naturels situés immédiatement au-dessus du pubis, où se trouve généralement la cicatrice consécutive à une césarienne.

Il est toujours essentiel de placer des drains d’aspiration, qui peuvent presque toujours être retirés immédiatement après l’opération.

L’expérience accumulée, au fil des ans, dans la réalisation de simples procédures d’abdominoplastie ou de celles associées à la liposculpture de la hanche, a conduit à considérer la plastie de duplication des muscles abdominaux droits comme un élément fondamental pour donner à un abdomen flasque et tombant une ligne plus jeune et tonique.

La reprise d’une vie professionnelle et relationnelle normale par ces patients est généralement rapide et n’implique presque jamais de complications post-opératoires. Le degré de satisfaction, chez tous les patients, est presque toujours élevé après une opération de ce type réalisée par des mains expertes.

Voir : https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/abdominoplastie

Est-il possible de perdre le nombril, y a-t-il de grandes cicatrices et cela fonctionne-t-il en cas d’obésité ? Le Docteur et pionnier dans sa pratique, clarifie tous les doutes et fausses croyances qui existent autour de cette intervention.

1. C’est la meilleure intervention pour les patients en surpoids : un mythe.

D’abord, avant de la pratiquer, il faut perdre du poids, car l’abdominoplastie vise à retirer l’excès de peau de la paroi abdominale explique le Docteur. Autrement dit, cette intervention est indiquée pour les personnes en bonne forme physique, mais qui présentent une peau flasque, des muscles affaiblis dans cette zone (en raison d’une grossesse ou de l’âge) ou, en tout cas, un excès de graisse abdominale qui ne peut être corrigé par un régime ou des exercices. Bien que vous puissiez perdre quelques kilos, il ne s’agit pas d’une procédure de perte de poids.

2. Après l’accouchement, je veux faire une liposuccion du ventre dès que possible : mythe.

Il est vrai que cette intervention est l’une des chirurgies les plus demandées par les femmes qui ont été mères pour retrouver leur silhouette, car la peau ne retrouve pas sa position initiale après l’accouchement. Mais cela ne peut pas être immédiat. Le Docteur met en garde : Il faut attendre entre 8 et 10 mois après l’accouchement pour évaluer cette solution. C’est le temps nécessaire à la normalisation des structures internes et des changements hormonaux, ainsi qu’à la récupération du poids idéal.

Cette intervention est l’une des chirurgies les plus demandées par les femmes qui ont été mères pour retrouver leur silhouette.

3. Dans moins d’un mois, je pourrai revenir à la normale : vrai.

L’abdominoplastie, comme toute autre chirurgie esthétique, nécessite une période postopératoire, dans laquelle la condition physique antérieure a une grande influence. Bien que, en général, elle ne dure pas quatre semaines.

Les drains d’aspiration sont retirés le jour suivant. Ensuite, pendant au moins trois semaines, il faut suivre un mode de vie modéré, en évitant l’exercice physique, les saunas et l’exposition au soleil. Après cette période (même dans la deuxième semaine), vous pouvez également reprendre le travail, toujours en fonction de l’activité pratiquée et de l’évolution de chaque patient.

Un autre aspect important est la gaine de protection : elle doit être conservée pendant un mois, mais elle peut être remplacée par d’autres vêtements si l’évolution est bonne. En outre, il est important de pratiquer le drainage lymphatique une ou deux fois par semaine pendant les deux mois qui suivent l’opération. Comme l’indique le Docteur,  il est essentiel que le patient suive à la lettre les recommandations du médecin jusqu’à sa sortie médicale .

4. La cicatrice sera toujours là : vérité et mythe.

Il est important de garder à l’esprit que lorsqu’on parle de chirurgie, même si elle est esthétique, les cicatrices restent. Il est donc vrai que la cicatrice abdominale ne disparaîtra jamais. Toutefois, comme le souligne le Docteur, ” cela ne doit pas nécessairement être un problème. Son aspect dépendra de facteurs internes, comme la génétique ou l’importance de la flaccidité corrigée, mais surtout d’autres facteurs externes comme le matériel de suture, le bon traitement des bords, les soins… En outre, pour l’améliorer, nous utilisons des feuilles et des gels de silicone ou des appareils si nécessaire, précise-t-il.

La plastie abdominale n’est pas une intervention créée pour traiter directement les vergetures.
Ainsi, au bout d’un certain temps – elle commence à s’aplatir et à s’éclaircir au bout de six mois -, la cicatrice ne sera plus visible puisqu’elle pourra être cachée par des sous-vêtements ou un bikini et elle s’améliorera de plus en plus. Cela s’applique également aux patients présentant des stigmates chéloïdes.

5. Vous pourriez perdre votre nombril après une abdominoplastie : mythe.

Le Docteur précise qu’il est essentiel de conserver le nombril, mais il sera entouré d’une nouvelle peau et avec une meilleure esthétique. La forme va également changer, mais en aucun cas cet élément de notre abdomen ne peut être éliminé.

6. L’idéal pour se débarrasser de toutes les vergetures de l’abdomen : mythe et vérité.

La plastie abdominale n’est pas une intervention créée pour traiter directement les vergetures. Toutefois, après l’avoir pratiqué, vous pourrez constater une amélioration à cet égard. Comme toute la peau de la zone est étirée, le médecin affirme que les vergetures sous le nombril sont éliminées, tandis que celles au-dessus sont bien dissimulées”.

7. La graisse qui sera extraite de mon abdomen pourra être placée dans mes fesses : mythe.

Le lipotransfert d’une zone du corps à une autre ne peut être effectué qu’avec la graisse extraite par la méthode de liposuccion, et toujours après l’avoir traitée. Il y a beaucoup de doutes sur ce qu’il faut manger et comment prendre soin de soi pendant la période postopératoire après une plastie abdominale. Voici quelques conseils et recommandations.

Hydratez-vous suffisamment

Vous devez boire beaucoup d’eau. Une bonne hydratation facilite le bon fonctionnement des reins et des intestins, et aide à obtenir une bonne cicatrisation.

Quelle quantité d’eau devez-vous boire ? 8 à 10 verres par jour. Ces liquides peuvent inclure des jus de fruits, notamment d’agrumes, qui apportent un apport nutritionnel en vitamines. Nous devrions éviter les jus en boîte, les sodas et le café. L’eau, les tisanes et les jus naturels sont la meilleure option.

Manger correctement

Nous devons tenir compte du fait qu’une alimentation adéquate, tant les jours précédant qu’après l’opération, est un élément fondamental pour le succès de l’opération. Mais quels sont les aliments qui font partie d’une alimentation adéquate ? Parler d’une alimentation adéquate est synonyme d’une alimentation saine. Voici quelques conseils pour une alimentation adéquate.

  • Établissons des priorités
  • Les fruits (surtout les agrumes).
  • Légumes (surtout les légumes verts à feuilles, riches en fer et en vitamines)
  • Protéines (viande blanche et poisson)
  • Protéines végétales (soja et légumineuses)
  • Céréales complètes

Évitez

  • Glucides transformés (pain, pâtes, desserts, sucreries)
  • Boissons gazeuses industrielles, sodas et café
  • Le sel (l’excès de sel dans les aliments entraîne une rétention d’eau).
  • Les aliments gras (ils provoquent une digestion lente).

Nous vous recommandons de desserrer le vêtement de compression au moment des repas, afin que vous puissiez vous sentir plus à l’aise. Ne craignez pas de desserrer la gaine, car elle ne durera que le temps de vos repas.

Pas de tabagisme ni de consommation d’alcool

Il est interdit de fumer un mois avant et un mois après l’opération, car cela peut entraîner des complications. Évitez la consommation d’alcool (un verre de vin au maximum), car elle peut entraîner une déshydratation.

Compléments alimentaires

  • Je recommande des compléments vitaminés.
  • Les vitamines C et E favorisent le processus de guérison.
  • Des suppléments de fer, pour récupérer l’anémie due à une perte de sang.
  • Des probiotiques pour renouveler la flore intestinale souvent affectée par les antibiotiques, contribuant ainsi à améliorer le transit gastro-intestinal.

Mobilisation

Le repos absolu doit être évité, notamment en raison du risque de thrombose veineuse et d’embolie pulmonaire. Il faut bouger, bouger les jambes, et profiter des moments où l’on doit aller aux toilettes pour faire un tour dans la maison.

Gaine et massages

La gaine de pressothérapie aidera à résoudre l’inflammation et le gonflement abdominal, je recommande de la desserrer pour dormir, et de l’utiliser pendant au moins un mois complet.

Les massages ou le drainage lymphatique doivent être effectués par un professionnel expérimenté. À la maison, vous pouvez appliquer des crèmes pour les ecchymoses telles que l’Hirudoïde, celles-ci ne se produisent généralement que dans les zones de liposuccion (sur les côtés), vous pouvez également appliquer des crèmes ou des huiles hydratantes telles que le Bepanthene ou le BioOil.

Patience

La récupération d’une abdominoplastie prend du temps, ne désespérez pas d’avoir des résultats immédiats, il faudra plusieurs mois pour voir complètement les résultats de votre chirurgie. Il est très probable qu’au cours du premier mois, vous remarquiez un gonflement de l’abdomen, de la constipation, de la fatigue et de la rétention d’eau, mais tout ceci est une partie normale de la période postopératoire.

 

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code